• Bilan mensuel - Février 2021

    F E V R I E R   :   T O U J O U R S   P L U S   D E   R O M A N C E 

     

    Coucou tout le monde, comment allez-vous ? Je vous retrouve ce mois-ci pour faire un petit bilan des dramas que j'ai pu terminer en février. De manière générale, ce fut un mois assez sympathique, rythmé par beaucoup de romance. N'étant pas particulièrement attirée par les nouveautés de ces dernières semaines, j'ai pioché dans ma watchlist en commençant notamment Arsenal Military Academy, 22 Flower Road et Into the Ring. Ces trois dramas m'ont beaucoup plu, ce qui a contribué à rendre mes visionnages de février très plaisants.   

     

     22 Flower Road : un mini-drama rapide et sympathique 

    22 Flower Road (2019) - MyDramaList   22 Flower Street (꽃길로 22) - Drama - Picture Gallery @ HanCinema :: The  Korean Movie and Drama Database 

    Pour commencer ce bilan de février sur une touche très légère, je vais vous parler de 22 Flower Road, un mini-drama court et rapide à visionner puisqu'il ne compte que 12 épisodes de 20 minutes ou moins. Nous suivons l'histoire de cinq jeunes adultes qui habitent en collocation. Bien que la romance soit un peu en retrait, 22 Flower Road n'en reste pas moins un drama léger et mignon, parfait pour se changer les idées quand on ne dispose pas d'énormément de temps. J'ai bien aimé suivre le quotidien de notre petit groupe de colocataires, ainsi que le développement de leurs relations. Très prévisible et incorporant dans son intrigue les éléments récurrents du thème de la jeunesse telle que l'anxiété causée par l'entourage familiale ou encore la recherche de la voie professionnelle, le drama est toutefois suffisamment divertissant. Il est parfait pour s'évader l'espace de quelques instants. De tous les webdramas que j'ai vu, c'est pour l'instant mon préféré.  

     

    Z O O M n°1 sur Arsenal Military Academy : entre amitiés et coeurs brisés...

    Bilan mensuel - Février 2021Bilan mensuel - Février 2021  

    Dans la continuité de ma volonté de regarder plus de dramas chinois, Arsenal Military Academy figurait tout en haut de ma liste. Même si j'en ai lu des avis positifs, j'avais quelques appréhensions, notamment en raison du nombre conséquents d'épisodes, à savoir 48. Au final, je peux vous dire que cela ne m'a causé aucun problème. Le drama ne s'est pas essoufflé un seul instant. Alternant scènes d'actions, conversations très sérieuses et passages plus légers, je ne me suis pas du tout ennuyée. Si le mélange des genres est bien souvent difficile à concilier, Arsenal Military Academy l'a fait avec une facilité presque déconcertante et sans jamais perdre de vue son fil conducteur. Chaque évènement est plus ou moins lié à la trame principale et apporte son lot de surprise. J'ai relevé plusieurs incohérences à quelques reprises, mais elles ne m'ont pour autant pas empêché d'apprécier l'histoire. Les évènements divers et variés contribuent à nous en apprendre plus sur les personnages qui y sont plus ou moins impliqués. Ces derniers bénéficiant d'un développement approprié, ils deviennent très attachants. Je pense notamment à notre équipe de six de l'Académie. L'amitié forte et sincère qui les lie m'a beaucoup donné le sourire. Elle était si agréable et suffisante que le manque de romance ne m'a pas du tout affecté, alors que c'était initialement ce que je souhaitais retrouver le plus. Je suis par ailleurs contente que le drama se soit concentré davantage sur ce genre vers la dernière dizaine d'épisodes. Le nombre de coeurs brisés m'a étonné et j'ai souffert de cela avec plusieurs personnages.

    Une autre petite précision mais qui me paraît fondamentale, toute l'intrigue ne tient en place qu'à condition de jouer le jeu et de croire que Xie Liangchen est effectivement un garçon. J'avoue que cela a été assez compliqué au début dans la mesure où elle parvient à éviter l'examen médical d'entrée sans que l'on ne sache trop comment. A mon sens, malgré ses cheveux courts, elle ressemble encore beaucoup trop à une fille pour que quiconque ne pense réellement qu'elle puisse être un garçon. Il n'est pas non plus très crédible d'imaginer qu'elle ait pu cacher sa véritable identité en vivant en permanence avec des garçons. C'était parfois assez perturbant, mais je me suis laissée prendre au jeu. 

    Enfin, je souhaite évoquer rapidement les OST, qui sont simplement magnifiques ! Même après la fin de mon visionnage, je les écoute de nouveau sans modération pour me remémorer le drama. Vous l'aurez donc compris, Arsenal Military Academy est un très bon drama, que je recommande vivement. 

     

    Z O O M n°2 sur Lovestruck in the City, une énorme déception

    Bilan mensuel - Février 2021 Bilan mensuel - Février 2021

    Lovestruck in the City est un drama que j'attendais avec grande impatience puisqu'il s'agit du premier drama de Ji Chang Wook que j'ai décidé de regarder depuis son retour de l'armée. La simplicité du scénario ne m'a pas déplu dans la mesure où j'ai trouvé les bandes-annonces suffisamment originales et intrigantes. Malheureusement, je n'ai pas les mots pour expliquer à quel point ce drama fut une déception. Les choses n'avaient pourtant pas trop mal commencé dans la mesure où même si les premiers épisodes n'étaient pas un coup de coeur, ils étaient assez novateurs. Il n'aura cependant pas fallu attendre très longtemps pour que tout commence à s'effondrer. J'ai alors très rapidement compris que le drama ne sera pas la belle romance à laquelle je m'attendais. Rien n'allait. Malgré des épisodes courts d'une trentaine de minutes, l'histoire traîne énormément en longueur.

    Cela aurait pu encore être supportable si les personnages étaient attachants, mais ce n'était absolument pas le cas. Je comprends que Park Jae Won a vécu une rupture soudaine et difficile, et qu'à défaut d'avoir eu les explications qu'il mérite, il recherche par lui-même la vérité. Toutefois, c'est un personnage qui ne connaît aucune évolution. Il reste coincé dans le passé et ne cesse de s'apitoyer sur son sort. Mon avis sur Lee Eun-o n'est pas meilleur. Aborder le thème de la recherche de soi-même n'est pas une mauvaise idée, mais tout le problème réside dans la manière avec laquelle les réalisateurs s'y sont pris. Lee Eun-o fait subir à Park Jae Won ce qu'elle a elle-même subit, et c'est précisément cela que je ne pardonne pas au personnage. Elle est incohérente du début à la fin et l'abus des situations "je t'aime moi non plus" a très rapidement eu raison de moi. Je n'ai jamais douté une seule seconde du dénouement de leur relation, mais j'aurais au moins aimé que le développement de cette dernière soit un minimum intéressant. Au lieu de cela, les malentendus et les non-dits s'accumulent, tout comme les dialogues inutiles.

    Pour ce qui est des personnages secondaires, ils ont fini par me laisser complètement indifférente dans la mesure où ils ne bénéficient que d'un développement relativement partiel, contrairement à ce que j'aurais pensé, et surtout souhaité. Le couple secondaire était plus intéressant que le couple principal, mais la façon dont il finit me paraît incohérente avec la manière dont il a été présenté au tout début : à savoir un couple mature habitué à communiquer. Je pense sincèrement que le dénouement de leur histoire n'aura été qu'un prétexte pour montrer que toutes les relations amoureuses ne peuvent pas bien se terminer. C'est dommage. 

    J'ai beau y réfléchir, je ne trouve aucun point positif au drama, si ce n'est que la réalisation était assez jolie. Les personnages nous racontent leur vie personnelle au travers d'une interview, ce qui a l'effet de nous impliquer directement dans leur histoire. Ce procédé est originale, mais il devient très rapidement lourd en raison du comportement puéril des différents protagonistes.  

    Lovestruck in the City est donc un drama qui m'a extrêmement déçue, agacée et fait soupirer un nombre incalculable de fois. Je ne le recommande absolument pas.  

     

     Into the Ring : une comédie romantique attachante 

    Bilan mensuel - Février 2021 Bilan mensuel - Février 2021 Bilan mensuel - Février 2021

    Et voilà enfin mon coup de coeur du mois de février. Into The Ring est un drama que j'ai adoré, du début à la fin. Le genre politique n'est pas quelque chose qui m'attire énormément en temps normal, mais l'intrigue était si bien conduite que cela ne m'a pas empêché d'apprécier le drama. Bien au contraire, c'est tout ce qui fait le charme de l'histoire. Simple et léger, Into The Ring offre autant de moments comiques que romantiques et met en avant des personnages intéressants et extrêmement attachants. Si mon avis plus détaillé sur le drama vous intéresse, je vous invite à lire mon article dédié ici.  

     

    Et vous, quels dramas avez-vous visionné durant ce mois de février ? 

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Mai à 12:09

    Je dois vraiment voir Arsenal Military Academy ! Lovestruck In City j'ai envie de me faire mon propre avis. De base Into The Ring me tentais pas des masses mais j'en ai entendu beaucoup de bien alors ça m'intrigue.

      • Dimanche 9 Mai à 12:26

        Tu as raison de te faire ton propre avis sur LITC. Avec ce drama, je pense que c'est soit ça passe, soit ça casse ! Oui oui oui, il faut que tu regardes AMA et ITR, j'ai adoré ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :